• 36 Degrees

    La porte de la maison se claque. Nuit dehors, les lampadaires rayonnent sur les cailloux dorés. Ouvre la porte. N'ouvre pas. Essaye, tente en vain. Quelqu'un. Crie. Pas fort, ne pas gâcher le moment, se délecter de la joie, de l'ivresse qui s'empare. " Maman ". Rien. Personne ? Impossible. Ils sont toujours là. Alors la clé sort du sac bariolé et tourne. Poignée. Chaussures. Bref parcours. Le vide absolu. Une indifférence totale, transparence. " Je suis seule chez moi ". Alors courir dans la chambre telle une gamine se jeter sur la pile et s'emparer de la musique, d'Eux, trop fort, toujours trop fort. Ils investissent l'esprit mais trop tard. Léthargie. S'allonger sur le lit, les yeux mi-clos, les cheveux cuivrés inondant les draps, répéter à demi-mots les paroles connues par coeur. Trop probablement. Calquer sur les sons. Et partir.

    " Quelqu'un a essayé de me faire du mal - C'est bien ce que je crois - "


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :