• Balayage

    Paris et sa foule informe d'anonyme. J'aime beaucoup le fait de se sentir noyée dans la masse large des visages inconnus. Vision si pure. Splendide. Une après-midi fraîche comme l'on en avait pas vécue depuis longtemps. Réminescences de souvenirs peu ou pas oubliés. Des rires diffus ou non. La beauté à l'état pur. (...). Pas de nouvelles. Juste le message, puéril. Synonyme. (...). Je m'amuse souvent à tenter de me transférer dans la pensée des gens. Anonymes ou non. D'un regard, tenter d'exploiter leur âme, au plus profond d'eux-même, ressentir la joie, la peine, la fureur, le mépris. Cela marche. Ou pas. J'avais essayé de l'expliquer une fois.. Cela semblait si abstrait qu'il a détourné la conversation sur autre chose. Peut-être cela lui semblait-il trop proche.. Peut-être oui. (...). Cela redevient blanc. De l'albâtre, comme avant. Doux, lisse. Jusqu'à quand ? Non pas maintenant, s'il te plaît.. Non.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :