• Solal

    Tandis que Prodigy résonne dans la minuscule pièce, étroite, trop, les premières pupilles commencent à briller. Il n'est pourtant que 9 heures. Tôt encore. Le jour a laissé place à la nuit diffuse, intrigante. Assise sur le rebord de la fenêtre -haute, beaucoup trop haute- l'on observe au loin en pensant aux autres qui sont restés. Défoncés. Alors l'on se relève et l'on se dirige vers les visages que l'on ne connait que depuis quelques minutes échangeant paroles naïves contre bouteilles à demi-remplies. Il fait chaud. Lui est mal, paupières presque closes sur le canapé déchiré. Puis sourire. Et délire continuel. Marches. Ascenseur. Voiture. Vite. Rires. Arrêt. Maison. Comme si rien n'avait été fait, l'on se retrouve, pareil, au même instant. Musique qui résonne encore. Fort. Grande maison. Ca tourne, tourne, tourne encore. L'on ne répond plus de rien. Jeux idiots. Mal au ventre. Noir. " J'ai dormi ? Oui, un peu.." Elle qui arrive. Ne sais plus comment. A vrai dire, l'on ne sait plus vraiment grand chose. Dévisse. Avale. Rebouche. Les mêmes gestes répétés jusqu'à la névrose. Puis pareil. L'on se lève. Réveille les autres. Morts. Marches. Porte. Rires. Un tombe dans l'escalier. Voiture. Vite. N'ai jamais vu cela. En cinq minutes, nous y sommes. Où ? Juste Lui. Maison que l'on ne copas. Belle. Tout semble beau ce soir. Chambre. Glauque. Pas un bruit, un silence total. Emerveillement. Posée. Regards. " Ca va ? "  Apeine le temps de répondre, comme si notre vie même en dépendait. Collés. Dans un dépouillement total de soi-même, les ongles s'enfoncent dans la peau adolescente. Mal. Un peu. Tout est si simple d'un coup. Dépossédée. Autre. Deux. Un . Les lèvres s'accrochent et les corps décharnés se font mal, jusqu'à ne plus être, jusuq'à ne plus penser. Existence brève. Extase. Comme si le but final était là, devant nos yeux éberlués devant tant de splendeur. Puis rien. Noir. Sourire. Aucun bruit. Nuit.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :